190
34
24686
Ou l'histoire d'un grand Secret...

News
Livres
Chroniques
Liens
Forum
Ouvrir
Fermer
Focus
Copyright © ‑ Tous droits réservés ‑ Jean‑Pierre Garcia ‑ http://www.rennes‑le‑chateau‑archive.com
Le dossier Lobineau 1964 - Rennes-le-Château Archive

Le dossier Lobineau
Les documents déposés à la BNF en 1964

Rennes‑Le‑Château ou l'histoire d'un grand secret

 

 

 

   Les Dossiers secrets d'Henri Lobineau, également appelés "Dossiers Lobineau" ou "Dossiers secrets" sont une série de documents dactylographiés dont certains sont datés de 1956. Ils sont suposés avoir été élaborés par Pierre Plantard et son complice Philippe de Chérisey, puis déposés entre 1964 et 1967 à la Bibliothèque Nationale de France sous la forme d’un don anonyme. Ces documents seraient des preuves inventées par les auteurs dans le but de mettre en place une monarchie française dirigée par un descendant des rois mérovingiens.

 

    Les recherches récentes montrent néanmoins que derrière ces dossiers soi‑disant manipulés, une part historique se révèle être de plus en plus pertinante rejoignant un vaste ensemble d'indices de sources diverses et directement liés à l'énigme des deux Rennes.

 

    Les dossiers sont enregistrés sous la cote 4° LM1 249 et datés de 1975 dans le fichier central. Ils sont aujourd'hui microfilmés et accessibles aux chercheurs. La forme initiale était une chemise à couverture rigide rassemblant des documents hétéroclite : coupures de presse, lettres, encarts, plusieurs arbres généalogiques, pages imprimées d’autres ouvrages, et à plusieurs reprises subtilisées puis remplacées par d’autres, elles-mêmes surchargées parfois de notes et de corrections manuscrites.

 

   Pour comprendre le contexte qui entoure ce mystérieux dossier Lobineau reportez‑vous à l'histoire du Prieuré de Sion avant 1188

   

 

 

   Le premier dépôt a été effectué en janvier 1964 sous le titre « Généalogie des rois mérovingiens et origine de diverses familles françaises et étrangères de souche mérovingienne ».

    Le document mécanographié est signé Henri Lobineau. Il est question des rois mérovingiens et comment leur descendance par le sang est restée présente dans certaines familles françaises. La famille Plantard y figure, en ligne directe avec un certain Sigebert IV, présenté comme un fils caché de Dagobert II.

Qui est Henri Lobineau ?

    « Henri Lobineau » serait un pseudonyme dérivé de la « rue Lobineau » située près de la rue Saint-Sulpice à Paris. De nombreux textes ultérieurs de ces dossiers nomment Leo Schidlof comme étant le vrai auteur, bien que ces textes ne soient parus qu'après la mort de ce dernier en octobre 1966. Leo Schidlof était un marchand d'art autrichien établi à Londres en 1948. Sa fille a toujours nié qu'il ait employé ce pseudonyme ou qu'il ait eu un quelconque lien avec ces publications. Le Prieuré de Sion édita des textes dans les années 1972 affirmant que Henri Lobineau était un aristocrate français : Henri, Comte de Lénoncourt.
 

Qui est Leo Schidlof ?

   Leo R. Schidlof, né en 1886 et mort le à Londres, est un marchand d'art, expert en art et collectionneur autrichien. Il diriga la maison de vente aux enchères d'art Leo Schidlof's Kunstauktionshaus (également connue sous le nom de Kunst-Auktions-Salon Leo Schidlof) à Vienne et à Paris dans les années 1920 (documenté de 1919 à 1928). Il s'intéressa particulièrement à la peinture miniature. Dans ce domaine, il devint le principal expert et publia une encyclopédie en quatre volumes des peintres européens de miniatures du XVIe au XIXe siècle. Il vécut à Londres à partir de 1946 et disparut le dans cette ville. 

 


Document 1

 


Document 2

 


Document 3

 


Document 4

 


Document 5

 


Document 6

 


Document 7

 


Document 8

 


Document 9

 


Document 10

 


Document 11

 


Document 12